BD HISTOIRE / SCIENCE-FICTION. Chaque partie (historique, fantastique, science-fiction) aurait pu être développée pour faire un album entier, ce qui n’est pas le cas et aurait abouti à un nombre de pages différent. D’où le côté décousu de l’ensemble, avec cet événement déclencheur qui arrive au bout de 35 pages. Mais je me suis pris au jeu du revival pulpien. Car sur le fond comme sur la forme les auteurs se décarcassent pour faire revivre les récits d’aventure vintage dont Edgar Rice Burroughs fût pendant longtemps le paladin, inspirant tellement de lecteurs et parfois d’auteurs. Les dessinateurs Rob de la Torre et Stefano Raffaele tous les deux colorisés par Dave Stewart font merveilles dans ce voyage dans le temps artistique (même si ma préférence va sans doute au premier).