ROMAN SCIENCE-FICTION / SPACE OPERA. Dans une ambiance très western, tout commence par le jeune Julius qui s’échappe d’un tripot de la planète Argole dans lequel un partie de poker a tourné au vinaigre : on dirait Han Solo à Mos Easley 20 avant « Star Wars » ! Encore un récit d’aventure particulièrement frustrant, car ne tenant pas ses belles promesses initiales : tous les ingrédients sont bons, mais la mayonnaise ne prend que partiellement en raison de problèmes de construction, de narration voire de caractérisation… J’ai souvent comparé Stefan Wul à René Barjavel, mais ici je me suis vraiment demandé s’il n’avait pas la même démarche que Roger Zelazny, tout-à-tout passionné et amoureux de l’humanité…