Kamone Shirahama

Divines, tome 2 : Eniale et Dewiela

Manga, fantastique / humour
Publié en VF le 21 août 2019 chez Pika Edition
Publié en VO en 2012 (« Endevi »)

Entre Eniale et Dewiela, la guerre est déclarée ! Rivales dans la chasse aux âmes ou aux nouvelles recrues, les deux amies semblent irréconciliables. Trouveront-elles un terrain d’entente ?

On retrouve les rivales Dewi la démone et Eniale l’ange dans leurs collectes d’âmes…

Dans Le Dieu, le Japon et la lycéenne, Dewi et Eniale espèrent faire exploser leurs quotas en amenant en enfer ou au paradis les milliers de fantômes qui hantent le pays du soleil levant… Sauf qu’où qu’elles aillent elles sont pourchassées l’une et l’autre par l’une des multiples pour ne pas dire infinies divinités shintoïstes qui prennent un pauvre prêtresse adolescente pour vaisseau… Comme Dewi et Eniale s’acharnent à foutre le bordel, Dieu lui-même est obligé de venir présenter ses excuses (qui prennent la forme d’une cargaison entière de bouteilles de Romanée-Conti) !

Dans Les Roses, le coup de feu et le curé et Le Démon, les zombies et les amants, Eniale doit enquêter sur un prêtre exorciste beau gosse destiné à devenir un Saint et un Ange dont le nom a disparu des Tables du Destin. Il va de soit que Dewi est sa première suspecte, mais l’affaire est plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord. Car Mark Burrought est tombé fou amoureux d’une pécheresse condamnée à l’enfer, et il est prêt à devenir un démon pour rejoindre son amante dans les abysses quitte à déclencher une apocalypse zombie dans le processus. Sauf que la pécheresse en question trouve Mark Burrought plus sexy en ange qu’en démon…

Les âmes sont données par les dieux et doivent leurs être retournées.

Le Chat, le soleil couchant et la cène est un récit très touchant. Dewi récupère au jeu non des âmes mais des contrats de damnation… Coup de chance, le prochain contrat à expiration est située sur la Côté d’Azur ; coup de malchance elle se retrouve dans un petit village de l’arrière-pays en compagnie de la plus gentille vieille dame qui ait jamais existé ! En attendant le retour de son fils déjà vieux loup de mer, elle reçoit Dewi puis ses associés / subordonnés avec la plus grande générosité du monde… La parodie de la Cène est une ode à l’art de vivre à la française, mais nous sommes dans un récit à chute et quand Dewi apprend qui est le véritable signataire du contrat, elle n’a pas le courage d’accomplir sa tâche… Je vous laisse découvrir tout cela tellement c’est riche en émotions !

Dans La Mer, les boucles d’oreilles et la musique angélique, Dewi est une fois de plus victime de la cleptomanie d’Eniale concernant les accessoires de mode. Dewi n’en démord pas : Eniale doit retrouver la boucle d’oreille qu’elle a perdue en mer… Eniale qui voit bien qu’elle a blessée sa meilleure amie / ennemie décide de tout faire pour se faire pardonner, et met à contribution l’ingénieur divin et l’orchestre divin pour retrouver la boucle d’oreille perdue sauf que comme d’habitude les choses dégénèrent à une échelle cataclysmique ! Ce n’est pas la Mer Rouge qui est fendue en deux, mais l’Océan Atlantique !!!

Le plaisir de la découverte n’est plus là mais cela reste très sympa. On sent qu’humainement l’auteure est capable de grandes choses, mais ce qui retient l’attention reste les graphismes qui mettent à l’honneur les courbes et les sous-vêtements de l’ange et de la démone cartoonesques. Pour une fois que le fan-service est bien géré, et est c’est assez rare pour le signaler, il faut autant que possible en profiter !

note : 7,5/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This