Thierry Smolderen (scénario)
Enrico Marini (dessin)

Gipsy, tome 2 :

Les Feux de Sibérie

Bande dessinée, science-fiction / anticipation
Publiée en juin 1994 chez Les Humanoïdes Associés

Au volant de L’Etoile du gitan son camion géant Tsagoï lutte pour survivre dans un monde d apocalypse ravagé par les guerres tribales la pollution et la guerre au profit des multinationales sur la C3C la route polaire tricontinentale long ruban glacé qui relie l’Europe à l’Amérique via la Sibérie. Le Gipsy tente de tirer son épingle d un jeu qui le dépasse.

Dans ce tome 2 intitulé Les Feux de Sibérie, le scénariste ne fait pas d’effort pour être cohérent donc je ne vais pas faire d’effort pour ne pas spoilers ! Donc on commence par nous montrer via une scène de cul le blocus de Zigansk coincé entre les pillards mongols et insurgés tsaristes. Puis on continue par nous montrer via une autre scène de cul que Birgit Matten mise sur le pourrissement de la situation pour obliger l’ONU à payer l’intervention militaire à la place de la Compagnie Selmer. Mais bon, il ne faudrait pas non plus que ça dégénère plus vite que prévu, donc elle confie à Sabrina son amante du moment assité par les dénommés Ryan et Big Ben la mission de ravitailler l’échangeur de la C3C. Parce que oui la PDG qui gouverne peu ou prou le monde est une catcheuse bodybuildée adepte du BDSM lesbien… Ben ça fait déjà presque 10 pages de perdues !

La Sorcière passe du jour au lendemain de blonde aux cheveux courts à brune aux cheveux longs et Tsagoï et Oblivia ne le remarquent pas. C’est le moyen trouvé pour nous avertir qu’il va se passer quelque chose de ouf… Car la Sorcière n’est pas Burma Selmer, mais une agente envoyé par Birgit Matten pour enfin se débarrasser du Gipsy. Non seulement cela invalide complètement le twist du tome précédent, mais comme en plus le personnage n’a cessé de sauver les miches du Gipsy dans le tome précédent c’est aussi 100% incohérent (en fait le personnage n’avait qu’à ne rien faire pour qu’il meurt, mais cela aurait été la fin de l’histoire donc on invente des machins capillotractés comme les yankees savent si bien le faire dans leurs nanars friqués)

plus longues les épines, plus belle la rose

Tsagoï et Oblivia qui ont survécu à la Sorcière doivent continuer à pied, et quand ils tombent sur un pirate mongol sur le point de violer un adolescent. Tsagoï en veut pas s’en mêler, mais Oblivia s’en mêle quand même… Donc tout le monde se retrouve sous « le Dôme du Tonnerre », et pour sauver leur peau le Gipsy doit vaincre en duel le champion mongol. On a un gros Deux ex Machina avec un troupeau de mammouths qui sort d’on ne sait où pour ravager le camp mongol, tout le monde s’enfuit pour tomber de mal en pis quand ils sont fait prisonnier par les troupes tsaristes. Et là nouveau twist qui officie également de cliffhanger de fin :
ATTENTION SPOILERS Ivan l’adolescent est un fait le nouveau tsar et veut faire d’Oblivia dont il est tombé amoureux sa nouvelle tsarine, donc le Gipsy se retrouve embrigadé de force dans une nouvelle révolution russe… On se demande bien comment Ivan a fini prisonnier, ce qui fait une incohérence de plus ! FIN SPOILERS

PS : c’est truffé de clins d’œil et de private joke, et je vous ai laissé un indice concernant ceux faits à Mad Max, maintenant c’est à vous de retrouver les autres !

note : 7/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

 

Pin It on Pinterest

Share This