Nicolas Jarry (scénario)
Pierre-Denis Goux (dessin)

Nains, tome 16 :

Tala de la Forge

Bande dessinée, fantasy / heroic fantasy
Publiée le 23 octobre 2019 chez Soleil

Tala est une sœur de la loge de Vaha. Depuis la nuit des temps, sa loge protège les terres d’Arran en conservant en sa citadelle les runes oubliées des nains, qui autrefois menèrent le monde au bord de sa destruction.
La guerrière rentre d’un périple de plusieurs lunes qui l’a menée jusqu’à la cité d’Ardërum-Draz, à la recherche de la rune divine d’Immortalité. Des cinq sœurs qui sont parties, seule Eti et elle ont survécu. Car ce qu’elles avaient oublié, c’est que tout trésor a son gardien.

Cette saisons 4 de Nains commence par le rassemblement d’une dream team avec Nicolas Jarry au scénario, Pierre-Denis Goux aux dessins, Elodie Jacquemoire aux couleurs. Ce tome 16 est très girl power, du coup la comparaison est très intéressante avec La Geste des Chevaliers Dragons. Dommage que tout ne soit pas optimisé : avec 100 pages on développait tout, on approfondissait tout, l’epicness to the max frôlait le nec plus ultra, et on était pas loin de la meilleure BD Fantasy du monde !

Page 1 : Tala de la Forge plus morte que vive, plus inconsciente que consciente, est perdu eau cœur des montagnes en plein blizzard. Si elle tient bon malgré tout c’est parce qu’entre ses mains il y a la vie de de son amie et amante Eti la cartographe…
La guerrière a fait vœu de servir la Loge de Vaha, qui récupère les runes perdues et les mets à l’abri de convoitise des mauvaises âmes, et c’est à cinq qu’elle sont partis au cœur des ténèbres vers la cité perdue d’Ardërum-Draz à la recherche de la légendaire rune divine d’immortalité. Mais elle ne se souvient de plus de rien à partir du moment où elles ont dit le mot « ami » pour en passer le portail magique… Mais par contre elle se souvient très bien qu’elles sont pourchassées par un elfe blanc maître en magie noire et sa horde sauvage de monstres mutants. Pour sauver Eti, vagues après vagues tout ce qu’on lui envoie est impitoyablement balayé et massacré. Vala survit à toutes ses blessures et n’a même plus besoin d’armes pour envoyer ses adversaires ad patres, donc elle commence à avoir peur de la vérité : qu’est-ce qu’on lui a fait pour qu’elle devienne un monstre ?

Ce qui fait un guerrier, ce n’est pas sa réputation, ni le nombre de viandars qu’il a raccourcis !

C’est par petits flashbacks que personnages, lecteurs et lectrices reconstituent le récit à rebours. C’est bien vu et c’est bien exécuté, donc c’est bien joué ! Mais ce n’est pas fini, si derrière elles il y a un mago-psycho elfe devant elles il y a crevard carriériste : c’est la course contre la montre entre la Sœur Doyenne Tazal qui veut sauver ses filles et le Grand Maître Ralmar qui veut les tuer pour récupérer la rune d’immortalité, soit-disant pour la grandeur du peuple nain mais en fait pour échapper lui et lui seul à la mort qu’il craint tant. Vala veut sauver Eti, et Eti veut sauver Vala, y compris d’elle-même. Le sort du monde se joue en l’âme d’un seul être, et ici celui-ci est Ulrog de la Forge l’assistant de Ralmar. Mais celui-ci est-il le père de Redwin la Légende ou le fils de Redwin la Légende ? Dans tous les cas, de nouveaux héros et de nouvelles héroïnes naissent sous nos yeux et ils/elles brillent de mille feux !

Une vraie bonne série, c’est une série avec une vraie bonne fin. Je sais bien que tant qu’on gagne on joue, mais je vois que dans l’éternelle lutte des classes la guerre civile naine est imminente entre Derdhr la Pharaonne de la Banque de Pierre et Kardum le Moïse de Garabadas. La famille de Redwin qui a de multiples reprises a botté le cul de la Bête Immonde n’a aucunement peur des forces obscures du Grand Capital, donc si la Légende se tient aux côtés du peuple ça va pulluler de guest stars sur les murailles de Garabas (et moult crossovers avec les autres séries des Terres d’Arran sont possibles). Nicolas Jarry je sais que tu me lis : tu y as pensé ou pas ???

note : 8,5/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This