Xavier Dorison (scénario)
Joël Parnotte (dessin)

Aristophania tome 3
La Source Aurore

Bande dessinée, fantastique / urban fantasy
Publiée le 16 octobre 2020 chez Dargaud

1909… De Marseille à Manosque, la cour du Roi Banni est sur le point de remporter la guerre secrète d’Azur. Un seul rempart : Aristophania Bolt. Un seul espoir : trois orphelins des bas-fonds de Paris.​

Nous ne sommes pas il y a très longtemps dans une galaxie très lointaine, non nous sommes en Provence en 1909 : il y a un trouble dans la Force, et la guerre fait rage entre les Jedis et les Siths !

Dans ce tome 3 du haut de sa « Montagne Rouge » Dark Vador ne prépare pas la guerre, car il est déjà en passe de la gagner ! La grande purge a lieu, et il ne reste que Yoda, Obi-Wan Kenobi et trois jeunes padawans pour s’opposer à lui… Deux d’entre eux achèvent leur formation de Jedis, alors que le troisième devient un Sith en passant du Côté Obscur : qui sera donc « le Nouvel Espoir » qui apportera un nouvel équilibre dans la Force ? A un seul tome de la conclusion, peut-être que comme l’ont dit Ronald Reagan, Margaret Thatcher et Emmanuel Marcron « il n’y a pas d’autres alternatives » (que l’individualisme et l’hypercapitalisme ultralibéral à outrance, qui veulent nous gouverner tous, nous trouver tous, nous amener tous, et dans les ténèbres les lier au pays de Mordor où s’étendent les ombres)…

– J’en ai vu, des exaltés, Basile… De ceux qui croient que la liberté, ou la paix, se gagnent à la pointe des baïonnettes, qu’il suffit d’agréger des colères pour créer un paradis… En un clin d’œil, ils deviennent les tyrans qu’ils ont évincés. Juste le temps qu’une autre colère que la leur vienne les déloger à leur tour !

Plus que jamais Xavier Dorison et Joël Parnotte sont au top de leur forme ! Nous étions entre George Lucas et Marcel Pagnol, mais finalement le Dark Vador des frenchies s’avère encore plus ambigu donc encore plus intéressant que le Dark Vador des yankees : lors de la Commune de 1871 qui se battait pour la liberté, l’égalité et la fraternité Gavroche est mort, et face à ce drame Jean Valjean est passé du Côté Obscur…

Au nom du libre-arbitre les Jedis ont juré de s’éteindre plutôt que d’intervenir à nouveau dans la destinée des hommes, mais rassemblant toutes les colères des pauvres et des déshérités les Siths ont décidé de réaliser le Grand Soir et la révolution mondiale quel que soient les moyens à mobiliser et quels que soient les prix à payer (des thèmes sans doute d’une brûlante actualité)… Ah ça oui, To Be Continued, peut-être dans le sang et les larmes !!! (en fiction comme IRL, tout cela peut très mal finir…)

note : 9/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This