Sokura Nishiki
(scénario & dessin)
d’après Tsukasa Hojo

City Hunter Rebirth, tome 6

Manga, polar / humour
Publié en VF le 03 septembre 2020 chez Ki-oon
Publié en VO là partir de 2017 par Tokuma Shoten dans Comic Zenon (« Kyou Kara City Hunter »)

Au cours d’un duel au sommet qui l’oppose à J. J., Ryo découvre la vérité sur son adversaire… En effet, si le jeune homme souhaite tant se mesurer à City Hunter, c’est dans l’espoir de mettre enfin un terme à une vie de souffrance. Mais le nettoyeur ne l’entend pas de cette oreille et décide de l’épargner… Peu de temps après, une cliente à l’allure élégante qui ressemble étrangement à Kaori fait son apparition, tandis que la situation se complique pour J. J. : deux redoutables assassins sont désormais à ses trousses et ne reculeront devant rien pour atteindre leur cible !

Dans ce tome 6, Sokura Nishika a enfin trouvé sa voie en faisant du neuf avec du vieux :
– d’un côté on tous les ingrédients retrouve l’arc de La Soeur triste commencé dans le chapitre 183
Kaori veut protéger Sayuri pour prouver à Ryo Saeba qu’elle vivre aux côtés du Cituy Hunter dans le monde impitoyable des nettoyeurs, et Sayori veut protéger Kaori en lui prouvant qu’elle ne peut pas vivre aux côté du City Hunter dans le monde impitoyable des nettoyeurs… Les deux femmes sont sœurs, mais ça Kaori ne le sait pas encore !
– d’un autre côté on assume totalement les héritages vintages des années 1980 avec tous les ingrédients d’un bon vieux action movie hollywoodien
La présence de J.J. auprès de la Team City Hunter attire au Japon tous ses anciens ennemis, et c’est ainsi que débarquent comme « vilains of the week » en quête de vengeance les frères Snake Cobra et Python, détournements de stars américaines de la belle époque. Ah les reprises de scènes cultes sont légions, et les cinéphiles devraient apprécier !

– Il est temps d’aller sauver la princesse des griffes des marauds qui l’ont enlevée !
– Tu oublies qu’elles sont deux.
– N’importe quoi ! Je parlais de Sayuri, pas de cette harpie de Kaori ! Elle serait plutôt la femme de chambre !
– Heureusement qu’elle ne peut pas t’entendre…

Dans cette guerre des mondes, Kaori / Soari n’est plus spectatrice mais actrice. Et malgré sa connaissance érudite de l’univers de City Hunter, elle navigue désormais en terrain inconnu… Elle ne peut plus se permettre de rester en retrait, elle doit maintenant agir et s’investir au risque de se griller mais elle n’a pas choix pour sauver ses héros préférés.
A signaler un intéressant travail d’adaptation sur les phylactères et les onomatopées. Ce n’est pas encore suffisamment abouti pour faire monter les étoiles, mais l’effort est louable et l’essai pourrait bien être transformé dans les tomes suivants.

note : 7/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This