Masaharu Okuwaki (réalisation)
Nobuaki Kishima (scénarisation)
d’après Monkey Punch

Lupin III :

Le Dragon Maudit

Téléfilm, policier / aventure
Sorti en VF en dvd en 2006 chez Dybex
Sorti en VO en 1994 sur la chaîne TMS Entertainment (« RRupan Sansei – Moeyo Zantetsu ken »)

Depuis 1912, le Dragon Maudit repose dans l’épave du Titanic. Toutefois, on dirait que dès qu’il est question de trésor, certains ont bien du mal à laisser le passé reposer en paix ! Pendant que Lupin et Jigen se détendent à Tokyo, Goemon, qui passe une soirée au théâtre, est assailli par des ninjas ! De plus, il semble perturbé par les fantômes du passé. Il doit protéger le dragon maudit, dût-il sacrifier la vie de ses amis… De Tokyo à Paris en passant par les profondeurs de l’océan, retrouvez la Team Lupin III dans leur chasse au trésor, sauf que cette fois leurs meilleurs amis pourraient bien être leurs pires ennemis !

Le Dragon Maudit est un téléfilm appartenant à la saga Lupin III sorti en 1994 qui ressemble à un action movie hongkongais époque Bruce Lee, donc à un « Hollywood Night » avec Michael Dudikoff (et si vous ne connaissez pas encore Lupin III paru en France sous le nom d’Edgar de la Cambriole, on a une page pour vous présentez toute la saga)

D’un côté il y a Lupin assisté par Jigen et Fujiko qui veulent récupérer le Dragon Maudit, la statuette invulnérable perdue par son grand-père dans l’épave du Titanic avant Chin Chin Chu le parrain de la mafia hong-kongaise. Ce fil directeur amène une exploration maritime qui n’est pas sans rappeler l’un des derniers chapitre du Cat’s Eye de Tsukasa Hojo qui lui-même s’inspirait d’un épisode de la série télé dont il a toujours été fan…

D’un autre côté il y a Goemon assisté par son amie d’enfance Kikyô qui veulent récupérer un manuscrit secret du forgeron du Zantetsuken avant Gensaï le chef du Clan Hattori. Ce fil directeur amène plein de scène de bastons samouraï vs ninjas plutôt stylées…

Un samouraï sera toujours un samouraï.

Évidemment il y a anguille sous roche, et le suspens c’est de savoir qui de Lupin ou de Goemon qui ne font toujours manipuler par les femmes se fera trahir le premier… Et le premier à trahir pourra rassembler les deux pièces du puzzle permettant de créer le métal le plus solide du monde (on va l’appeler « adamantium »)… Tout le monde se rejoint , et le biplan de la Team Lupin III affronte un B-2 en route pour bombarder New-York, l’apprenti maître du monde voulant faire un exemple avant de racketter l’ensemble des nations. L’épée de Goemon est invulnérable, la machine d’apocalypse est invincible : nous sommes dans le paradoxe de la lance qui peut tout percer et du bouclier que rien ne peut transpercer. Mais comme vous le savez rien ne peut surpasser la force de l’espoir de l’amitié, et au bout du bout le Dragon Maudit qui ressemble furieusement à Shenron de Dragon Ball rejoint l’endroit qu’il n’aurait jamais dû quitter…

J’aurais pu et j’aurais dû me prendre au jeu, mais entre l’accumulation de tous les stéréotypes de récits de ninjas et le villain of the week petit, gros et libidineux qui n’arrête pas de ricaner c’est un peu la foire aux clichés. Ça gâche un peu l’ensemble alors l’animation est très bien pour le début des années 1980 et que l’histoire reste plaisante à suivre…

PS : ben pour une fois la VF est pas mal, mais le doublage hésite encore à censurer ou à ne pas censurer…

note : 6/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This