VanRah
(scénario & dessin)

Stray Dog, tome 2

Manga, fantastique / urban fantasy
Publié le 16 mars 2016 chez Glénat

Toru a enfin retrouvé Aki, qu’il doit désormais protéger. Mais la tâche s’avère plus difficile que prévu : la fille de Senri déteste les Lycans et n’a pas l’intention de laisser l’un d’entre eux entrer dans sa vie aussi facilement.
Mais lorsqu’une vague de meurtres, causés par un Lycan Alpha, s’abat sur Ishtar, le Bird lance son plus redoutable exorciste sur la piste du démon tueur en série. Aki pourrait bien avoir besoin d’un Karat pour veiller sur elle… et Toru d’une alliée croyant en son innocence !

Dans ce gros tome 2 de 320 pages c’est toujours entre shonen et shojo que la mangaka française VanRah explore les relations entre maître et serviteur dans la plus grande tradition d’un certain type de manga (avec toujours les états d’âmes du maître qui a sous ses ordres un serviteur bien plus fort qu’il ne le sera jamais : remember Black Butler). Avec Toru, Aki a l’impression de promener son chien sauf que qu’elle ne sait pas qui du maître ou du chien promène l’autre car le lycan alpha le fait entrevoir l’autre côté du décor où les chipies fashion victims qui lui pourrissent le vie à l’école sont des harpies au sens strict du terme, et aux des épaulards fantômes volent dans le ciel d’Ishtar pour chasser les cauchemars qui hante la ville…

– Non, sérieusement, tu as quel âge en fait ? Et je veux une réponse honnête!
– Hum, vaste question. J’ai arrêté de compter après mes deux cent dix-sept ans. C’était trop fastidieux.
– Tu veux dire que j’ai laissé un vieux papy entrer chez moi ?!
– Je te signale que chez les sangs-purs, on commence à évoquer la notion de « maturité » passé les huit cents ans ! J’ai de la marge ! C’est moi qui ai bien voulu te faire l’honneur de rester dans ta toute petite niche, pas l’inverse, Akasha !

VanRah est une excellente dialoguiste qui connaît sur le bout des doigts tout le travail de Rumiko Takahashi, d’Hiromu Arakawa ou de CLAMP (d’où les nombreux clins d’œil qui parsèment la série au série des tirades entres les personnages) et on obtient une série qui pourrait être un Inuyasha Urban Fantasy : Aki et Toru s’entendent comme chien et chat, mais avec un peu d’efforts chiens et chats parviennent très bien s’entendre et apprendre à cohabiter ensemble. Mais ce qu’Aki ne sait pas encore, c’est que cela n’est pas elle le maître de Toru mais son père Senri récemment décédé qui lui a fait jurer de la protéger à tout prix, et elle ne connaît pas encore la véritable identité de Toru et du mal physique et psychique qui le ronge depuis des siècles.

Pendant ce temps le BIRD est toujours sur les traces d’un serial killer pyromane, et quand ce dernier croise la route d’Aki et de Toru c’est l’imbroglio : Taro Kiba le lycan oméga spécialisé en géomancie et en nécromancie prend en chasse notre Bête du Gévaudan victime de troubles dissociatifs de la personnalité… Avec ses qualités et ses défauts la mangaka française nous offre un bon combat avec le cliffhanger de fin qui va bien !

note : 7/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This