VanRah
(scénario & dessin)

Stray Dog, tome 4

Manga, fantastique / urban fantasy
Publié le 04 juillet 2018 chez Glénat

Le Bird n’a eu d’autre choix que de requérir l’aide de Toru pour traquer Kira, le véritable auteur de la série de meurtres frappant Ishtar. L’Alpha Noir accepte de faire équipe avec Tarot pour neutraliser le tueur, mais Kira se révèle être un ennemi coriace et acharné. Il parvient à mettre hors d’état de nuire Tarot, obligeant Toru à descendre une nouvelle fois dans l’arène. S’ensuit un terrible duel à mort entre les deux Alphas dont personne ne sortira indemne.

Ce tome 4 ne contient que les chapitres 14 et 15 respectivement intitulés Confrontation et Possession pour un total de 304 pages quand même, qui s’avèrent entièrement consacrées à la traque de Kira et aux combats menés par le lycan alpha Toru et le lycan omega Tarot pour le neutraliser. Le tueur en série karat atteint d’un mal incurable est aussi puissant que rusé, et malgré les kekkai dressés par le BIRD la ville d’Ishtar devient rapidement un champ de bataille et les démons affluent en masse avant de laisser la place à des kaijûs dignes de Godzilla et/ou Pacific Rim

– Qu’est-ce tu attends ? Finis-le ! Maintenant !! Cet enfoiré va se barrer !
– Pff ! Tu parles ! Les alphas rouges sont trop fiers pour s’enfuir la queue entre les jambes ! Hein ? Non, mais c’est qu’il a osé, cet animal !

VanRah continue de faire du VanRah, avec ses qualités et ses limitations certes, mais toujours avec passion ! Entre les héritages de Clamp sur le fond et de Hiromu Arakawa sur la forme, elle poursuit son actioner urban fantasy qui ici tourne au cauchemar avec les troupes du BIRD décimées et l’équipe de choc obligée de recourir à ses démons intérieurs (avec un chouette cliffhanger des familles). Beaucoup de baston et de punchlines, mais pas seulement car on approfondit la relation maître / serviteur avec les duos Aki / Toru et Miru / Tarot, et on s’interroge sur le lien qui existerait entre KiRah la légende du BIRD décédée et Kira le jeune serial killer (ah ce fameux droit de quota de flashbacks)…

note : 7,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This