Boichi
(scénario & dessin)

Sun-Ken Rock,

tome 15

(pour public averti)

 

Manga, policer / mafia
Publié en VF le 28 novembre 2012 chez Bamboo
Publié en VO entre avril 2006 et février 2016 par Shōnen Gahōsha dans Young King (« サンケンロック, Sanken Rokku »)

La Sun-Ken Rock Team en danger ! Ken et son gang connaissent désormais la vérité ! Ce sont les yakuzas de Hakuryû-kai qui tirent les ficelles dans l’ombre et qui ont envoyé Ban Phuong et sa bande d’assassins étrangers ! Ses hommes tombant les uns après les autres, la confrontation avec Ban Phuong devient inévitable pour Ken ! L’heure du terrible affrontement a-t-elle sonné ?

Dans ce tome 15, Boichi est toujours sur sa lancée de polar nouvelle vague avec Ken Kitano qui se demande longuement comment sortir du piège posé Hakuryûkai : les champions des pauvres sud-coréens vont devoir affronter les champions des pauvres du monde entier, et la ploutocratie mondialisée va bien se loler. Il n’a y pas de meilleur moyen de vaincre un ennemi que de s’en faire un ami, et Ken compte bien convaincre Kim Ban-Phuong de combattre ensemble et non l’un contre l’autre (à la force de ses poings bien entendu, d’ailleurs « ken peut » aussi signifier « poing » en japonais)…incapable d’obtenir ???

– Vous êtes persuadés qu’on ne fait pas le poids contre vous. Le pire c’est que mes gars pensent la même chose. Tout le monde ne jure que par Ban Phuong. Comme si je n’existais pas. Et ça, ça me gonfle grave. Enfin bon, c’est du passé. J’ai décidé d’entrer dans la danse. Et là, crois-moi, la terreur va changer de camp.

Mais c’est gâché par le dernier tiers du tome, consacré aux aventures de Dango Knight, une parodie de tokusatsu super-héroïque avec grosses poitrines, petites culottes, loser en rut et sécrétions corporelles diverses et variées. Boichi nous explique qu’il a fallu mettre le manga en pause pour « raisons éditoriales ». Mais placer aussi mal et de manière aussi importante et/ou aussi voyante des gags salaces à un moment aussi critique du récit, c’est presque du sabotage en bonnes et dues formes !

 

note : 5/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This