Boichi
(scénario & dessin)

Sun-Ken Rock,

tome 22

(pour public averti)

 

Manga, policer / mafia
Publié en VF en juin 2015​ chez Bamboo
Publié en VO entre avril 2006 et février 2016 par Shōnen Gahōsha dans Young King (« サンケンロック, Sanken Rokku »)

S’il ne se méfie pas de l’eau qui dort, Ken est déjà mort ! Ken est devenu le numéro un de la pègre coréenne, mais l’arrivée en Corée de Hakuryû-kai, la plus puissante organisation mafieuse japonaise, change la donne. Tae-Soo derrière les barreaux, Ken lui annonce qu’il a l’intention d’affronter l’ennemi seul. Mais c’est sans compter sur Yumin… Le dernier acte commence, vous n’avez encore rien vu !

Je ne vais pas vous mentir ce tome 21 est très dispensable. Il est entièrement dédié au couple Ken / Yumin qui découvrent ensemble les joies de l’amour charnel. Mais même en passant en mode 100% érotique, cela aurait pu être bien mieux si on s’était passé du duo de voleurs de petits culottes plus affligeant tu meurs…

Les toutes dernières pages sont d’un autre calibre avec un Kotani qui part en Italie à la rencontre d’une Benito Armani qui dégage maintenant un charisme de ouf, et la Sun-ken Rock Team qui vient foutre la merde au bal des faux-culs des élites autoproclamées organisé par le crime organisé. Ah ça oui, c’est pénibles ces gens à l’ego surdimensionné dont la seule fonction sont de lécher le cul de « ceux qui sont tout » et de pourrir la vie de « ceux qui ne sont rien » (macron copyright)…

On dit même que 70% des Coréens seraient made in Jeju, le paradis des amoureux !

Toutefois le tome se termine sur un récit court 100% hentai à base de fesses, de nichons, de petites culottes, et de pénétrations douteuses… Tu nous fait Boichi avec ces conneries !

note : 4-/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This