Hideyuki Furuhashi (scénario)
BETTEN COURT (dessin)
d’après Kôhei Horikoshi

Vigilante, My Hero Academia Illegals tome 2

Manga, science-fiction / super-héros
Publié en VF le 08 février 2018 chez Ki-oon
Publié en VO à partir de 2016  par la Shueisha dans Shounen Jump + / Shounen Jump GIGA (« Vigilante – Boku no Hero Academia Illegals / ヴィジランテ 僕のヒーローアカデミアILLEGALS»)

Un peu malgré lui, Koichi est devenu l’élève de Knuckle Duster, un héros sans alter qui pratique une justice plutôt expéditive… Depuis, la petite maison de l’étudiant est régulièrement envahie par le vieux combattant irascible ainsi que par Pop Step, une célébrité locale qui a décidé de les aider.
Mais le trio ignore encore l’identité de son principal adversaire… Kuin Hachisuka a beau n’être que lycéenne, c’est elle qui gère le trafic de trigger dans le quartier, et cette super-vilaine à mi-temps n’a pas fini de semer le chaos en ville !

Avec le spin-off My Hero Academia Illegals, il n’est pas facile de savoir si on a affaire à un serial ou un feuilleton… (car si les récits se suivent mais ne se ressemblent pas, il y a quand même le fil directeur de la drogue Trigger, de la dealer Kuin 50% terroriste 50% savante folle et de son mystérieux employeur)

On aurait pu se passer de l’épisode 6 intitulé On ne fait pas dans la dentelle, dans lequel les trois frères « tempête et passion » sont des voyous fétichistes (panzu !!!) ici caricatures d’un yôkai triple bien connu au Japon.
Dans Top Runner, le super-héros Ingenium vient en aide à Koichi Haimawari et The Crawler vient en aide à Ingenium dans sa traque d’un super-vilain vampirique accro à la vitesse… Que voilà un récit court très cool !
Dans L’Importance des apparences, dans leur empressement à bien faire la team Koichi s’en prend à un héros au lieu d’un vilain…
Dans Mon Sauveur, nous découvrons que Pop Step a voulu devenir super-héroïne depuis qu’un inconnu lui a sauvé la vie… Son problème vient qu’elle a parfaitement compris que son sauveur était Koichi Haimawari et qu’elle ne sait pas comment le lui dire !
Dans les épisodes 9 à 11, la team Koichi est confronté à moult dilemmes moraux : doit-elle aider ou s’opposer à ce vengeur masqué qui élimine littéralement ceux qui se sont écartés du droit chemin ? Quelle est la limite entre le légal et l’illégal, entre le juste et l’injuste, le Bien et le Mal ? Le voyou repenti vaut-il moins que le justicier qui va trop loin ??? C’est ainsi que nous assistons à la transformation de Stendhal en Stain, qui vaincu et bolossé par Knuckle Duster va se métamorphoser et se transfigurer pour devenir le croquemitaine des super-héros et le messie des ténèbres pour les super-vilains… La synergie avec la série mère est parfaite et j’applaudis des deux mains !

– Stendhal est plus qu’un simple mortel… C’est l’exécuteur ! Son sabre tranche la frontière entre le rouge de la vie et le noir de la mort !

Le côté tranche de vie colocative à la Rumiko Takahashi est toujours aussi plaisant, on fait toujours la part belle au collectif dans un Japon toujours traumatisé par l’importation et l’application des méthodes de management yankee à la con qui elles font la part belle au chacun pour soi (l’homme étant prétendument un loup pour l’homme, il faudrait impérativement niquer son prochain bien profond avant que celui-ci ne fasse de même : bienvenu dans le monde de merde des siths économistes héritiers d’Adam Smith dont se réclament les macronistes), et c’est toujours un festival de clins d’œil 80’s / 90’s avec les caricatures de super-héros comics : Punisher, Iron Fist, Cyclope, Wolverine, Spiderman, Green Goblin, Captain America, Ironman, Thor, Hulk…

note : 7/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This