Hideyuki Furuhashi (scénario)
BETTEN COURT (dessin)
d’après Kôhei Horikoshi

Vigilante, My Hero Academia Illegals tome 4

Manga, science-fiction / super-héros
Publié en VF le 04 octobre 2018 chez Ki-oon
Publié en VO à partir de 2016  par la Shueisha dans Shounen Jump + / Shounen Jump GIGA (« Vigilante – Boku no Hero Academia Illegals / ヴィジランテ 僕のヒーローアカデミアILLEGALS»)

Kuin continue à semer le chaos, cette fois en lançant un bus hors de contrôle dans les rues. Manque de chance, il s’agit du véhicule que Koichi avait emprunté pour faire visiter la ville à sa mère ! La Team Idaten parvient rapidement à évacuer tous les passagers sauf un : Makoto, une amie de l’étudiant qui enquête sur les justiciers… Heureusement The Crawler réussit à la sauver de justesse, même s’il est forcé de lui révéler sa véritable identité. La responsable des troubles, elle, court toujours… Mais peut-être plus pour très longtemps. En effet, Knuckle Duster est sur sa piste, et il n’est pas près de lâcher prise !

Alors oui avec ce tome 4 intitulé Famille on n’est toujours pas dans un grand manga, mais je tire mon chapeau bas aux auteurs qui ont réussi à mêler de manière si intime grand comédie et grande tragédie !

D’un côté on a le joyeux barnum d’un télé-crochet 100% commercial où Koichi Haimawari et Makoto Tsukauchi embrigadent tous les boloss du quartier pour une œuvre charité : j’ai eu l’impression d’être dans un DLC d’Idolmaster, le célèbre jeux vidéo de gestion / simulation de manager de starlettes, et force est de constater que l’humour à la Rumiko Takahashi joue à fond quand le bon fond de Pop lie les jumelles Mu et Yu, le club de danse du Lycée Higashi et le groupe de rock Mad Hatter.

– Tu veux que le poing électrique fasse aussi défibrillateur ? Alors pour toi, parce qu’ils balancent tous les deux des déchargent, c’est la même chose ?
– C’est pas si simple que ça, mon vieux !
– Tant qu’ils ont la batterie en commun je peux me débrouiller…
– L’important, c’est que j’ai les deux sous la main !
– Si je comprends bien, tu comptes les utiliser l’un à la suite de l’autre ? Euh… J’ose à peine demander, mais tu vas t’en servir pour quoi ?
– Pour faire repartir un cœur après l’avoir arrêté !
– D’accord… Faut vraiment que tu diminues les médocs, toi !

D’un autre côté nous suivons la tragédie personnelle de Knuckle Duster mi Punisher mi City Hunter. Derrière le héros il y a un homme, et le dénommé Oguro est un homme détruit qui a tout perdu : sa femme et sa fille ont été victime du même super-vilain parasite, et pour ne pas sombrer dans la folie il a promis à sa femme mutilée qui a sombré dans la folie de retrouver sa fille mutilée qui a sombré dans la folie… Le père finalement victime de ses absences au sein de sa famille a tout sacrifié pour devenir une montagne de muscle et une machine de guerre, autrement dit un super-héros sans super-pouvoir dans un monde où 80% des gens détiennent un super-pouvoir : les heures de sa femme sont comptés, mais il n’a jamais été aussi prêt de retrouver le super-vilain qui s’est emparé de sa fille Tamao donc le compte à rebours est lancé… Et il prend des risques inouïs mettant en jeu sa propre vie pour de minces et maigres chances de succès, mais qu’a-t-il encore à perdre ???

Je ne vais pas vous mentir j’ai déjà vu tout ça dans un épisode du comic marvel Cable, mais je dois reconnaître que c’est extrêmement bien fait : l’histoire est sombre et sérieuse, avec des détails glauques et malsains donc l’entremêler avec l’histoire de Pop, Koichi et Makoto permet d’atténuer sa noirceur tout en douceur… Qu’il est bon le parfum de l’epicness to the max, d’autant plus qu’on a en guest star Present Mic, Midnight, Eraser Head et All for One et qu’on a droit a un épisode bonus crossover entre la série-mère et la série dérivée ! Le tome 5 annonce la couleur : « qu’est-ce que la justice ? » Tout un programme dans notre monde gouverné par la ploutocratie mondialisée sans morale ni humanité…

note : 8/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This